Accueil Qui sommes nous Actualités Rapport sur le Frelon asiatique Forum Ecrivez-nous Plan du site

 

Table des matières

 

Lire le rapport ...

 

Lire le rapport au format PDF

VESPA VELUTINA

Frelon Asiatique ou Chinois

 

Observations et moyens de lutte

Nouveau contexte apicole

 

Le 2 février 2008

 

Remerciements

 

Mes plus vifs remerciements à Raymond Saunier pour les notions d'apiculture qu'il m'a transmises avec tous les intervenants du rucher école de Cestas, et pour ses encouragements et corrections qui m'ont aidé dans la rédaction de ce rapport.

 

Un grand merci à Claire Villemant pour l'intérêt qu'elle a toujours manifesté vis à vis des observations que je lui rapportais comme beaucoup d'autres ; pour ses conseils et les relectures de ce rapport durant ses samedi et dimanche, malgré son emploi du temps si chargé par ailleurs ; pour le temps qu'elle a consacré à des analyses sur le frelon, en plus de son travail au Muséum National d'Histoire Naturelle.

 

Très appréciée de tous ceux qui l'ont rencontrée dans cette nouvelle crise apicole, pour sa rigueur et ses compétences scientifiques mises au service des apiculteurs, je me fais l'écho de tous en souhaitant vivement que Claire Villemant continue de nous aider dans nos recherches et nos démarches.

 

Toute ma reconnaissance à ceux qui m'ont aidé de près dans mes chantiers difficiles, dans la réflexion de moyens de lutte mieux adaptés au frelon chinois, dans le prêt ou le don de matériel qui m'ont permis de tester l'emploi de cannes télescopiques. Je pense en particulier à Guy Donnot, et à Marcel Dugrand. Je leur dois aussi de m'aider dans la sauvegarde des essaims que je sauve de la destruction lors de mes interventions de désinsectisation.

 

Merci également à tous ceux qui m'ont accompagné ces derniers mois, à ceux qui participent de près ou de loin à l'observation, à la réflexion, à la recherche de solutions. A tous je souhaite le maintien en bon état de leur cheptel apicole au travers de cette crise.

Présentation

 

Ce rapport vous livre la synthèse de

•  mes observations sur le frelon asiatique,

•  de mon expérience professionnelle dans la destruction des nids,

•  et des informations relatives à l'apiculture face au frelon, avec la suggestion d'observations et d'essais à approfondir pour la survie des abeilles.

 

Il est enrichi des observations de ceux qui s'intéressent de près ou de loin à cette problématique, et qui me les ont communiquées. Je les en remercie vivement.

 

C'est le rapport d'un technicien de terrain , non d'un chercheur se limitant à publier ce qui est scientifiquement vérifiable et reproductible. Ces pages sont longues, car il me fallait :

•  rapporter le plus de détails possibles afin informer de façon juste et précise.

•  répondre aux très nombreuses questions des apiculteurs et des ennemis du frelon chinois.

 

L'appel aux bonnes volontés reste d'actualité pour continuer ainsi la création d'une somme d'observations qui servira :

•  Aux scientifiques, comme Mme Villemant qui travaille pour nous bénévolement et par passion, en plus de son travail. Son expertise nous est indispensable pour nous faire entendre des ministères.

•  aux apiculteurs désireux de nous aider dans la lutte anti frelon, ou de trouver des « recettes » pour aider la survie de l'apiculture.

 

Tous, scientifiques et gens du terrain, ont besoin de vos observations menées rigoureusement, et si possible avec des références ou les coordonnées des témoins. Vous pouvez m'écrire à l'adresse didier.bontemps0766@orange.fr que je vous conseille de retenir. L'adresse actuelle de ce site est provisoire, en attendant la création d'un site mieux référencé.

 

Bonne étude.

Préambule

 

Vraies démarches scientifiques : nos efforts pour des avancées sérieuses.

 

En matière de démarches scientifiques, j'ai beaucoup apprécié les conseils et les remarques de Mme Claire Villemant, et je vous conseille de lui soumettre vos observations. Elle est sévère, et c'est une garantie de crédibilité scientifique. Par exemple, ce rapport présente à ses yeux le défaut de dépasser la seule description de mes observations sur le terrain ; je me permets parfois des interprétations ou des prises de position qu'un vrai scientifique ne peut ratifier sans une étude approfondie.

 

Pour aider les démarches de nos présidents de syndicats, essayons d'être le plus rigoureux possible, avant d'avancer quelque chose de vérifiable et prouvé, sous peine de nous discréditer. Je précise ne livrer que des réflexions de technicien, sans prétention scientifique.

 

Les affirmations hâtives font un tort considérable, en gênant le travail sérieux, en discréditant nos efforts collectifs, et en nous faisant perdre du temps à corriger de fausses informations diffusées par voie de presse ou sur les ondes. C'est encore plus dangereux si vous donnez à vos informations un caractère scientifique.

 

Enfin, la garantie de sérieux d'une observation ou d'une solution passe par l'échange et la soumission de cette observation au jugement des autres, apiculteurs ou agents de la lutte anti frelons, car le travail individuel non partagé reste trop sujet à l'erreur.

 

Alors n'hésitons pas à contacter nos présidents de syndicats et nos GDSA, pour unir nos efforts efficacement.

 

Conseils pratiques sur le terrain :

 

Evitons les répétitions ; ceux qui veulent s'attaquer aux frelons liront la II ème Partie ; et ceux qui veulent aider l'apiculture dans la « crise du frelon asiatique » se reporteront à la III ème Partie, plus particulièrement la fin.

Lire le rapport ... Lire le rapport au format PDF